Le système de traitement est une station d’épuration de type Sequency Batch Return (SBR) de 6500 EH (Equivalent Habitant). Elle a été construite par l’entreprise DEGREMONT et mise en service en juillet 2010.

 

Ouvrage d’arrivée des effluents, échantillonnage

 

ouvrage-arriveeLes effluents provenant des communes de Termignon et de Sollières-Sardières sont collectées gravitairement dans un piège à cailloux puis évacuées dans un poste de relevage. Le relèvement des eaux brutes est effectué par deux pompes de 140 m3/h chacune. Les effluents provenant de la commune de Bramans arrive à partir d’un poste de refoulement situé sur la commune de Bramans. Ce poste est constitué d’un dégrilleur grossier et de deux pompes de 40 m3/h chacune.

 

Tamisage

Le tamisage de l’effluent (maille 600 microns) s’effectue grâce à un prépazur (tamis rotatif), d’une capacité de 183 m3/h. Ce tamis est piloté par une mesure de niveau. Les déchets piégés au niveau du tamis sont compactés, essorés et véhiculés jusqu’à un container. Ils sont ensuite évacués en ordures ménagères au SIRTOMM.

 

Traitement biologique par SBR (boues activées).

Après tamisage l’effluent est envoyé dans une zone de contact de 58 m3 appelé sélecteur avant l’alimentation du SBR1 ou 2 (= « cyclor »). Le procédé CYCLOR fonctionne en alternance par cycle de remplissage, traitement et vidange.

  • Etape 1 : arrivée de l’effluent dans un réacteur rempli de boues activées.
  • Etape 2 (durée : 2h10): Phase de traitement biologique: alternance phases de mélange et d’aération.
  • Etape 3 (durée : 2h10): Phase de sédimentation : sédimentation des boues et évacuation eau claire. Puis soutirage des boues excédentaires.

Les cyclors ont une capacité de 766 m3 chacun. Chaque cyclor est composé d’un agitateur, d’un surpresseur avec son système de diffusion d’air, d’une pompe de soutirage des boues, d’une pompe de recirculation et d’un système d’évacuation des eaux traitées.

 tamisage-etape-1tamisage-etape-2  tamisage-etape-3

Canal de sortie

Un dispositif de comptage et un préleveur des effluents traités sont installés dans le canal de sortie.

 

Eau industrielle

L’eau industrielle est fournie par un groupe surpresseur. Cette eau traitée sert d’eau de lavage des équipements (Table d’égouttage, tamis…).

 

Traitement des boues

traitement-bouesLes boues sédimentées dans les Cyclors sont évacuées à chaque cycle dans une bâche tampon de 8 m3 servant de réservoir d’alimentation de la table d’égouttage. Cette bâche est agitée par un agitateur pendulaire afin de garantir une alimentation homogène de la table d’égouttage.

L’épaississement des boues est réalisé par une table d’égouttage. Les boues sont épaissies d’une concentration initiale de 10 g/L à une concentration de 50 g/L par l’injection de polymère.

Le liquide clarifié qui sort de la table est entrainé vers le poste toutes eaux qui renvoi cet effluent dans le cyclor en phase de traitement. Tandis que la boue épaissie est évacuée par une gavopompe vers le silo de stockage de 190 m3.

Les boues épaissies sont ensuite digérées et déshydratées sur la STEP de Val Cenis pour ensuite être envoyées en compostage sur la plateforme de La Praz exploitée par la CCTM. Le compost produit est normé, il est utilisé pour végétaliser les pistes de ski ou les zones de travaux.

Deux tours de désodorisation au charbon actif permettent le traitement de l’air vicié produit par la STEP et par le silo de stockage des boues épaissies.

 

Norme de rejet

Compte-tenu des exigences réglementaires nationales (arrêté du 22 juin 2007) et des prescriptions du Service de Police de l’Eau (arrêté préfectoral du 30 juillet 2009), les rejets doivent respecter le tableau suivant :

 

Paramètres Concentration maximale des rejets (mg/l) Rendement minimum à atteindre (%) Valeur de rejet rédhibitoire (mg/l) Nombre de dépassement autorisés
DBO5 25 91 50 2
DCO 125 83 250 2
MES 35 90 85 2
NH4 65 10 2

 

Les échantillons moyens journaliers doivent respecter soit les valeurs fixées en concentration, soit les valeurs fixées en rendement, et ne doivent en aucun cas dépasser les valeurs de concentrations limites autorisées. Les échantillons sont prélevées en fonction du débit en entrée STEP et dans le canal de sortie.